Daphné du Maurier; L'amour dans l'âme

Publié le par Hagel

Daphné du Maurier; L'amour dans l'âme

"L'amour dans l'âme" est un roman qui retrace l'histoire d'une famille, sur quatre générations, une famille qui vit depuis toujours au bord de la mer, à Plyn, sur la côte Sud-Ouest de l'Angleterre, près de Plymouth. A partir de là, rien de bien intéressant; seulement, la première génération, la plus âgée, celle qui va tout déclencher, est constituée par Janet et Thomas Coombe, deux cousins qui se marient et ont six enfants. Le point central de l'histoire, c'est Janet, qui est farouche, sauvage, libre et qui sent les choses importantes, les chose vraies, celles qui comptent; c'est une femme terriblement belle, envoûtante, autoritaire, qui a trouvé le sens de l'existence et qui sent quand quelque chose va marquer la vie de quelqu'un de proche. Elle, ce qui va marquer sa vie, c'est la naissance de son troisième fils, Joseph, qui sera la consécration de son amour et de la perfection qu'elle a sentie depuis toujours près d'elle. Ils s'aimeront, non d'un amour malsain, incestueux, mais d'un amour presque divin, infranchissable, plus fort que la distance, plus fort que la mort.

Quand Janet meurt, l'histoire tourne autour de Joseph, puis etc. Chaque personne dans la famille est importante, mais une seule par génération est vraiment porteuse de cette hauteur de l'esprit et des sens léguée par Janet comme de la liberté et la puissance léguée par la mer toujours proche. La facilité avec laquelle on comprend ces personnages est étonnante, mais Daphné du Maurier a ce talent de nous faire comprendre chaque existence et chaque caractère comme si il était notre. Une magnifique ode à la liberté et aux origines, ce livre nous porte hors du temps et des époques, rien n'existe plus que la mer furieuse de Plyn, ses rues et ses collines verdoyantes, battues par les vents, rien n'existe plus que nos quatre personnages, et leurs esprits farouches, si loin de l'agitation du monde, si hauts et si tourmentés à la fois. Quel sortilège a la puissance de si bien nous faire vivre ces vies, de si bien nous déplacer face à ces hommes et ces femmes libres et forts ? On ne sait, mais en tout cas, c'est parfaitement envoûtant.

A lire absolument !

Sacha Sqy

 

Publié dans Classiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article