Dodie Smith : Le château de Cassandra

Publié le par Hagel

Une perle à ne surtout pas manquer !

Une perle à ne surtout pas manquer !

Un livre juste époustouflant ! Plein de tendresse, d'amour, de romantisme, de mélancolie, de finesse, de poésie, d'espoir, et d'autres sentiments plus merveilleux les uns que les autres ! Un chef-d’œuvre, qui à peine finit, nous donne envie de le relire ! Plein de douceur et d'envie, la vie de Cassandra et son cœur rempli d'idéaux et de liberté nous emporte tout le long du roman. Plus on avance dans l'histoire, plus on l'aime. Cassandra, sa sœur, son père et sa belle-mère sont tellement touchants que l'on voudrait les rencontrer. L'écriture est fluide, facile à lire sans en être trop simple, mais c'est surtout l'histoire romantique aux allures de robe blanche et de château perdu qui est si enivrante que l'on ne veut pas qu'elle finisse. L'atmosphère de l'Angleterre des années 30 est bien présente, mais pas au point qu'elle nous soit toujours rappelée (ce qui permet de rêver du livre, dans un décor actuel !). Un roman plus que doux et délicat, qui nous emporte toujours plus loin dans l'envie et qui nous berce tendrement. On voit très bien à quoi ressemblent les décors, les personnages, ce que ressent l'héroïne et ce qu'elle espère. Chaque objet s'emboîte si bien dans l'atmosphère du livre que tout est parfait. Un bouquet de fleurs un peu fanées, une paire de soulier minutieusement cirés, une bague décorée d'une pierre précieuse, un vieux gramophone chantant du Bach, des vaches se prélassant dans un pré, une virée en voiture pendant la nuit, un vieux carnet rose et un stylo plume tendrement utilisé, l'ombre d'une vieille tour du Moyen-Age, une paire de gants blancs, une cour ou un jardin qui se réveille dans le petit matin, une perle reflétant les rayons du soleil, un bord de mer, une pile de livres reliés en cuir, un collier de fleur des champs,... Un livre absolument extraordinaire, à lire sans plus tarder sous peine de rater un des meilleurs romans ados !

Résumé :

"«J'écris ces mots assise dans l'évier de la cuisine» : la première phrase culte du roman nous plonge au cœur des années 1930, dans un château en ruine du fin fond de l'Angleterre. Cassandra, narratrice aussi romanesque que sa famille est excentrique, tient un journal émouvant et plein d'esprit. Quand deux beaux et riches Américains s'installent dans le manoir voisin, la vie au château est bouleversée..."

A lire de toute urgence, tellement ce livre m'apparaît comme un chef-d’œuvre !

Sacha Sqy

Commenter cet article