Annika Thor : Une île trop loin

Publié le par Hagel

Annika Thor : Une île trop loinAnnika Thor : Une île trop loin

Ce livre est d'une grande beauté, délicat, touchant, magique, enfantin et poétique. Le style d'écriture est extraordinaire, fin, l'histoire assez commune à beaucoup de livres, mais traitée avec un autre œil, sans parler de la violence, tous les personnages sont attachants, etc... on voit leur évolution, plus que magnifique. On a envie de faire partie d'eux, de les aider du plus que l'on peut, de leur donner tellement d'amour qu'ils ne sauraient plus quoi en faire... L'histoire est très touchante, délicate comme un fil de coton tendue au dessus de la mer, une mouette perchée dessus... Les paysages de Suède correspondent tout à fait à cette atmosphère. Quand l'histoire commence, le personnage principal a douze ans, et à la fin du livre il en a 16 ou 18 (je ne sais plus...), ce qui nous fait voir l'évolution de ce personnage, quels choix il prend, la tournure que prend sa vie, etc... Tout le monde est attachant tout en étant complètement différent, les aventures de l'héroïne sont suivies par le lecteur avec grand intérêt et vigilance, le livre dévoré d'un bout à l'autre. Les émotions y sont fortes (parfois) ou douces et fluides (souvent). Un livre à ne surtout pas rater !

Résumé :

"Steffie et Nelli sont les personnages attachants de la tétralogie d’Annika Thor.

Petites filles juives autrichiennes mises à l’abri des persécutions nazies, elles

arrivent sur une île suédoise battue par les vents. Steffie est accueillie dans

une famille protestante austère, seule enfant de la maison, elle se sent détentrice

de la mémoire de ses parents. Nelli, elle, vit dans une famille avec des

enfants de son âge. Les années passent et les nouvelles d’Autriche se font de

plus en plus rares. À la fin de la guerre, les deux jeunes filles se sentent plus

suédoises qu’autrichiennes…"

C'est un livre à lire absolument, pour sa justesse, sa délicatesse, sa finesse, sa douceur et ses personnages plus qu'attachants ! Mais je dis "à lire",... c'est plutôt à dévorer !

PS : J'ai acheté l'intégrale, qui regroupait les quatre romans, ce que je vous conseille de faire, on a bien trop envie de le lire la suite pour attendre de pouvoir acheter l'autre livre !

Sacha Sqy

Commenter cet article